Noaptea Agenţiilor, une nuit de folie

bandeau

affiche villes

La traduction de Noaptea Agenţiilor donnerait quelque chose comme la nuit des agences. Une très belle invention.

J’ai découvert l’existence de cet événement au hasard, grâce à une des nombreuses pages inutiles que j’ai « liké » sur Facebook. Je commençais à avoir un peu honte de cette pratique qui est parfois plus que douteuse, mais apparemment cela peut s’avérer utile.

 

 

Le concept : un truc simple mais qui peut facilement tourner à l’orgie

L’explication est dans le nom même de l’événement : la nuit des agences.
Les agences de communication de différentes villes du pays, Bucarest, Timisoara, Chisinau, Oradea et Iasi; proposent d’ouvrir leurs locaux pendant toute une nuit. A Bucarest une vingtaine d’agences ont joué le jeu, TBWA faisait partie du lot.

Plan noaptea agentiilor

Chaque boîte de com’ essaye d’organiser la plus grosse fête en se fixant un thème. J’ai donc eu l’occasion de mettre les pieds dans un cirque, au pays des merveilles d’Alice et dans un parcours d’aventures. Et tout ça en une seule soirée.

Plus la soirée avançait plus cela devenait un grand n’importe quoi. Je dois peut-être préciser ici que durant cette soirée on boit et mange gratuitement… Les agences font appel aux différentes entreprises avec lesquelles elles travaillent pour ravitailler tout ce petit monde, c’est un petit coup de publicité. On peut goûter la dernière boisson énergisante à la mode, une nouvelle variété de moutarde, des glaces étranges et même des céréales au goût plus que douteux. Les classiques sont aussi au rendez-vous : pop-corn, cupcakes, bières, vodka… De quoi faire des heureux.

Laisser tous ces trucs à des jeunes communicants pendant quelques heures donne des choses assez étranges.

Soirée de relâche mais pas que…

Cette fameuse nuit est essentiellement et presque uniquement connue par le milieu de la communication. Elle permet de rencontrer les employés d’une boîte, de découvrir leurs univers et les clients pour lesquels ils travaillent. C’est un peu le bon plan pour trouver un stage. Encore faut-il que la personne se disant prête à t’embaucher s’en souvienne le lendemain…

Mais Noaptea Agenţiilor est aussi l’occasion de lâcher la pression. D’après ce que j’ai compris, ils travaillent énormément, ne comptent pas leurs heures, sont dévoués à leur travail. (Un peu comme n’importe quel communicant, non?) Donc après avoir bossés une année comme des acharnés, l’entreprise leur accorde une nuit de n’importe quoi. Une belle occasion pour souder les liens de l’équipe !

caricature

Ce ne fut pas facile de créer du « lien » pour moi. Il s’avère qu’après quelques verres nos capacités à parler dans une autre langue que notre langue maternelle s’avèrent alcooliquement endommagées. Les jeunes roumains parlent dans l’ensemble très bien anglais, mais là ce n’était pas le bon moment pour la pratique. En tout cas aucune déception de mon côté, je suis repartie heureuse avec mes cadeaux sous le bras.

A quand ce genre d’événement en France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *