Les joies de la pétanque

Club des cheminots
Partie de dominos

Partie de dominos

Au cœur d’Addis Abeba, prêt de la gare centrale désaffectée, un lieu quelque peu incongru continue à subsister. L’ancienne gare centrale fut érigée par les français. Les français? Une sacrée surprise. Entre 1897 et 1917 les français ont occupé le terrain pour construire la ligne de chemin de fer Addis Abeba-Djibouti. Les éthiopiens pouvaient avoir de bons postes s’ils parlaient la langue, les autres ont sûrement dû apprendre en chemin. Mais la gare a fermée en 2005 laissant les cheminots sans emploi. Ils ont rapidement trouver une solution pour ne pas s’ennuyer : la pétanque. Le club des cheminots d’Addis Abeba possède un terrain de pétanque des plus choyé.

Arrivé dans ce lieu insolite, on se sent vite dans une bulle. Tout le monde parle français, héritage des chemins de fer. L’ambiance est bon enfant. Les parties s’enchaînent tout comme les pintes de bière, d’autres jouent aux dominos. Des éclats de voix nous sortent de la léthargie, certains ont la mouche facile. La pétanque, ici, c’est sacré.

Pour aller plus loin, un article d’Antoine Galindo, journaliste à Addis Abeba :
http://terminusabyssinie.wordpress.com/2013/06/24/laisses-sur-le-carreau/

2 thoughts on “Les joies de la pétanque

  1. Je trouve très bien ce que vous faites, est t il possible de rentrer en contact avec l ‘un des membres car je vais voyagé en Ethiopie cet été et je cherche des interprètes pour me guider dans mes recherches.

Répondre à morgane Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *