Fish

Au sommet d'Abuna Yemata Guh
Au sommet d'Abuna Yemata Guh

Au sommet d’Abuna Yemata Guh

Fish est Ethiopien il possède comme tous les gens de ce pays une joie de vivre qui se lit sur le visage. Originaire de la région du Tigré, une des 9 qui constituent l’Ethiopie, il la connaît comme sa poche.

Ce jeune homme attachant connu un passé similaire à bien des éthiopiens. Tout son village natal a été rasé, détruit par les attaques du Derg. Période sombre de l’Ethiopie surnommée la Terreur rouge. Arrivé sur les lieux où était avant érigé un village entier, il ne reste que des ruines, des murs calcinés. Fish en maîtrisant le timbre de sa voix nous raconte son histoire. Il y eu seulement quelques survivants, sa mère alors enceinte de lui et un des ses oncles. Je l’écoute abasourdie sans savoir quoi répondre à tant de tristesse. Il changera rapidement de sujet. A aucun autre moment il ne reviendra sur son enfance.

On apprend par la suite qu’il a été sauvé par un couple d’Espagnols. Alors qu’il vivait en pleine misère, ces étrangers sont venu à sa rencontre. Ils lui ont financés la totalité de ses études ainsi que du matériel scolaire et informatique. Sur l’ordinateur offert, un seul fichier, une musique : « Don’t worry be happy ». Il en a fait son nouveau credo.

Après l’apprentissage de l’espagnol, de l’anglais puis du français, il devient guide touristique. C’est quelque chose qui lui plaît beaucoup. Mais bon suivant le pays d’origine de ses clients il sait à quoi s’en tenir. Les Espagnols sont réputés comme étant joyeux, se satisfaisant d’un rien. A l’inverse les asiatiques sont peu loquace, quant aux russes ils sont plutôt cordiaux. Évitons de parler de l’image des Etats-Unis, en Ethiopie c’est une malchance que de passer pour un américain.

Un détail m’a beaucoup marqué chez Fish. Malgré cette joie de vivre permanente il a une lucidité très dure quant à la vie qu’il peut mener dans son pays, sur ce que l’Ethiopie peut ou non lui apporter. Il ne souhaite pas avoir d’enfant, ou du moins pas ici, en Europe peut-être…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *